Freitag 15. Dezember 2017

Neven, CROATIA

‘Nous serons tous jugés sur notre sens de l'accueil de notre prochain’

 

Bonjour,

 

Je m’appelle Neven et je suis originaire de Croatie.

 

En ce 9 mai, moi qui suis originaire de Croatie, dernier pays adhérant à l'Union européenne, me rappellerai avec beaucoup d'autres Croates que, seulement cinq ans après les horreurs de la IIème guerre mondiale, un chrétien inspiré et courageux que fut Robert Schuman, homme d'Etat français, avait tendu la main de paix à l'Allemagne, pays qui avait agressé la France à trois reprises en 70 ans précédentes et qui en 1950 était un pays occupé, dépecé et puni. Et, que c'est ainsi qu'avait été amorcée une œuvre humaine grandiose de réconciliation et de pardon. Et non seulement cela, mais encore une aventure unique de paix, de solidarité et de partage, que furent d'abord la Communauté, puis l'Union européenne.

 

Que peut et que signifie réellement ce geste historique aux générations actuelles en Croatie, pays qui a connu la guerre d'agression, les destructions et les milliers de morts il a seulement 25 ans?...et qui n'a pas eu la chance de bénéficier de solidarité internationale comme la France à l'époque de Schuman ...et qui a su héberger 700.000 réfugiés et personnes déplacées de Croatie et de Bosnie-Herzégovine sans presqu'aucune aide extérieure ... et qui n'a pas vu son agresseur vaincu, occupé et "discipliné", ni par l'Union européenne, ni par la communauté internationale?

Ce geste unique peut signifier aux générations actuelles en Croatie d'abord que l'aventure humaine peut avancer par des générosités au plan institutionnel autant, sinon plus, que par des raisonnements rationnels et intérêts calculés. Il peut enseigner ensuite que les nationalismes agressifs et égoïstes préparent toujours et immanquablement le lit aux guerres et aux malheurs du monde.

 

C'est pourquoi la Croatie, pays qui fête cette année cent ans de son acceptation constitutionnelle de l'Islam en tant que religion reconnue et respectée, et qui a aidé l'an dernier le transfert de plus de 650.000 de réfugiés vers l'Europe, ne se range pas aux côtés des pays qui refusent la solidarité et le partage et qui semblent ignorer que nous serons tous jugés sur notre sens de l'accueil de notre prochain - l'étranger persécuté.

 

Neven

comments powered by Disqus
http://www.initiative-ixe.eu/